impolitesse

impolitesse [ ɛ̃pɔlitɛs ] n. f.
• 1646; de 1. in- et politesse
1Manque de politesse; faute contre les règles du savoir-vivre. grossièreté, incorrection, sans-gêne. Sa franchise frise l'impolitesse. Par ext. L'impolitesse d'un procédé.
2(1798) Une impolitesse : acte, manifestation d'impolitesse. Commettre une impolitesse envers qqn, vis-à-vis de qqn. « Cette impolitesse [...] se rattachait à la grossièreté générale de l'époque » (Romains).
⊗ CONTR. Correction, éducation, politesse, savoir-vivre.

impolitesse nom féminin Manque de politesse ; caractère de quelqu'un ou de son attitude qui va à l'encontre des règles du savoir-vivre : L'impolitesse de son intervention. Parole, acte impolis : Commettre de graves impolitesses.impolitesse (citations) nom féminin Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Les nations, comme les hommes, meurent d'imperceptibles impolitesses. C'est à leur façon d'éternuer ou d'éculer leurs talons que se reconnaissent les peuples condamnés. La guerre de Troie n'aura pas lieu, II, 13, Ulysse Grassetimpolitesse (synonymes) nom féminin Parole, acte impolis
Synonymes :
- muflerie (familier)
Manque de politesse ; caractère de quelqu'un ou de son attitude...
Synonymes :
- grossièreté
- incivilité
Contraires :

impolitesse
n. f. Manque de politesse.
|| Procédé impoli.

⇒IMPOLITESSE, subst. fém.
A. — Manque de politesse. Faire preuve d'impolitesse; être d'une grande impolitesse. Alors (...) Riquet franchit l'issue qui lui était ouverte et s'éloigna avec une tranquillité qui prenait presque un air d'impolitesse (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 175).
B. — Caractère de ce qui est impoli. Impolitesse d'une réponse :
Plusieurs fois après, la musique ou la peinture, où il était instruit, étaient pour nous des terrains neutres, mais toute l'impolitesse de ses façons revenait avec âpreté dès que nous parlions politique et qu'il avait peur pour ses 22 000 francs, il n'y avait pas moyen de continuer.
STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 18.
C. — P. méton. Manifestation d'un manque de savoir-vivre. Commettre une impolitesse; ne pas souffrir les impolitesses de qqn. Les nations, comme les hommes, meurent d'imperceptibles impolitesses (GIRAUDOUX, Guerre Troie 1935, II, 13, p. 188).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. [Sans précision de sens] 1647 (VAUG., p. 569 : ... car en parlant, on sçait bien qu'il y a de certains mots que l'on peut former sur le champ, comme brusqueté, inaction, impolitesse); 1687 (Rem. sur la lang. fr. de M. de Vaugelas, nouv. éd. avec des notes de T. Corneille, t. 2, p. 1034 : Je m'apperçoy qu'impolitesse commence fort à s'établir); 1. 1658 « manque de culture intellectuelle » (COSTAR, Lettres, II, 47 ds BRUNOT t. 4, pp. 481-82); 2. 1694 « manquement aux règles de la politesse » (BOURSAULT, Mots à la mode, I, 3 ds LITTRÉ). Dér. de politesse; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 107.

impolitesse [ɛ̃pɔlitɛs] n. f.
ÉTYM. 1646, Vaugelas, cf. Vaugelas en 1687, « je m'apperçoy qu'impolitesse commence fort à s'établir »; de im- (→ 1. In-), et politesse.
1 Manque de politesse; faute volontaire ou involontaire contre les règles du savoir-vivre. Grossièreté (cit. 6), incivilité, inconvenance, incorrection, malhonnêteté, sans-gêne. || Sa franchise (cit. 8) frise l'impolitesse. || Savoir prendre congé sans impolitesse. Impoliment. || Rabrouer, traiter qqn avec impolitesse. Brutalité (→ Citadelle, cit. 2). || Il est d'une impolitesse choquante envers les femmes. Goujaterie. || Gamin mal élevé qui répond avec impolitesse. Impertinence, insolence, irrévérence.
0 Marcher sur le pied de quelqu'un est violence si on le fait volontairement; si c'est involontairement, c'est impolitesse.
Alain, Propos, Savoir-vivre.
Par ext. Caractère de ce qui est impoli. || L'impolitesse d'un procédé, d'une réponse. || Je ne supporte pas l'impolitesse de son attitude.
2 (1694). || Une, des impolitesses. Acte, manifestation d'impolitesse. || Commettre une impolitesse légère, grave, impardonnable. || Il ne sait dire que des impolitesses. Goujaterie. || J'en ai assez de ses impolitesses. Muflerie.
CONTR. Civilité, correction, éducation, égard, galanterie, honnêteté (vieilli), politesse, savoir-vivre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Impolitesse — (fr., spr. Ängpoliteß), Ungeschliffenheit, Grobheit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • impolitesse — (in po li tè s ) s. f. 1°   Manque de politesse. •   On le conduisit [le duc du Maine] dans la citadelle de Dourlans, où il fut gardé par un officier nommé Favencour, qui le traita avec toute l impolitesse et la dureté d un véritable geôlier,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • IMPOLITESSE — s. f. Manque de politesse, ignorance ou mépris des règles de la politesse. L école du monde corrige l impolitesse. La fierté et le manque d éducation sont les sources ordinaires de l impolitesse. N êtes vous pas choqué de son impolitesse ?   Il s …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMPOLITESSE — n. f. Manque de politesse, ignorance ou mépris des règles de la politesse. L’infatuation et le manque d’éducation sont les sources ordinaires de l’impolitesse. N’êtes vous pas choqué de son impolitesse? Cette réponse est d’une impolitesse… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • grossièreté — [ grosjɛrte ] n. f. • 1642 au sens 2; de grossier 1 ♦ Caractère de ce qui est grossier, de peu de valeur, ou imparfaitement façonné, exécuté. Grossièreté de fabrication. 2 ♦ Vx ou littér. Manque de délicatesse, de culture, de raffinement. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • incorrection — [ ɛ̃kɔrɛksjɔ̃ ] n. f. • 1512; de 1. in et correction 1 ♦ Défaut de correction, notamment en matière de langage. Incorrection du style. L originalité ne peut « servir de prétexte à l incorrection » (Hugo). ♢ Expression incorrecte. ⇒ barbarisme,… …   Encyclopédie Universelle

  • politesse — [ pɔlitɛs ] n. f. • 1659; « propreté » 1578; a. it. politezza, de polito → 1. poli 1 ♦ ( XVIIe) Vx Délicatesse, bon goût. « La politesse de l esprit consiste à penser des choses honnêtes et délicates » (La Rochefoucauld). 2 ♦ (1655) Ensemble des… …   Encyclopédie Universelle

  • sans-gêne — [ sɑ̃ʒɛn ] adj. inv. et n. m. inv. • 1783 n. m.; de sans et gêne 1 ♦ Qui agit avec une liberté, une familiarité excessive. ⇒ désinvolte, envahissant. Il est vraiment sans gêne d emprunter ainsi. « Madame Sans Gêne », comédie de V. Sardou dont l… …   Encyclopédie Universelle

  • impoliteţe — IMPOLITÉŢE, impoliteţi, s.f. Lipsă de politeţe; faptă, atitudine sau comportare nepoliticoasă; necuviinţă, mojicie, bădărănie. [var.: impolitéţă s.f.] – Din fr. impolitesse. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  Impoliteţe ≠ politeţe,… …   Dicționar Român

  • CIVILITÉ — Ce terme fait dans le Littré l’objet d’une analyse très précise. Littré distingue civilité , politesse et courtoisie . «La civilité, écrit il, préside aux relations [...] entre concitoyens; la politesse est la qualité de celui qui a été poli; la… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.